Le 22 janvier dernier, Pierre-Yves Martin, anciennement Directeur Réseau sud-ouest LCL et nouvellement Directeur des marchés retail et nouveau parrain du pôle Finance des MSc & MBA INSEEC Bordeaux, est intervenu lors d’une conférence ayant pour thème : « Enjeux 2015 de la banque de réseaux : faire de la banque, une banque relationnelle et digitale ».

Ancien diplômé de l’INSEEC, promotion 1991, Pierre-Yves Martin affiche une carrière 100% LCL en ayant été, tour à tour, chargé clientèle entreprise, responsable marketing/CRM, Directeur des particuliers/professionnels, Directeur régional puis finalement Directeur de Réseau.
M. Martin a axé sa conférence sur la gestion des risques : « développez le goût du risque ». En effet, de nouveaux enjeux s’imposent pour les banques généralistes contraintes d’adapter leur modèle face à :

  • L’installation de la Chine au centre du monde
  • Un contexte économique dégradé avec des taux historiquement bas
  • La menace de nouveaux entrants : Google, Amazon, Facebook, Apple
  • Les comportements fluctuants et difficiles à identifier du client. Fin de la fidélité bancaire, haut niveau d’autonomie et d’exigence.
  • La complexification et la rigueur de la règlementation bancaire

Les conséquences pour les banques sont multiples :

  • Ce nouvel environnement instable pèse sur leur activité. Face à une baisse prévisible de leur PNB, les banques cherchent alors à identifier des relais de croissance (ex : Bancassurance) puis à créer davantage de valeur au sein des portefeuilles clients en stock (Pilotage de la satisfaction client et qualité de service).
  • Il apparaît la nécessité de mieux piloter les risques de contrepartie en s’appuyant sur de nouveaux modèles de prévention, dans un environnement de plus en plus délicat (surendettement des ménages, défaillance des entreprises, fraude, etc.).
  • Un défi de taille s’impose : accélérer l’optimisation des gains de productivité sans dégrader le service aux clients.

Pierre-Yves Martin a clos cette conférence en donnant un dernier conseil à ses filleuls : « Soyez : observateurs, agiles, entrepreneurs… et digitaux ! »